Linkedin Twitter Facebook

Foire aux questions

A+ A- A

Si vous avez une question, regardez dans cette Foire aux questions pour vérifier si la réponse existe. Sinon, vous pouvez nous écrire en cliquant ici.

Profession de parajuriste

  • Comment les membres de la profession définissent-ils le parajuriste?
    • «Un parajuriste ou une personne connue sous les termes suivants : technicien judiciaire, technicien en droit, technicien juridique, adjoint juridique et directeur des parajuristes, est une personne qui, ayant acquis sa compétence par la scolarité, la formation ou l’expérience de travail, est employée ou dont les services sont retenus par un juriste, un cabinet de juristes, un organisme gouvernemental ou une autre entité, en qualité ou à un poste qui comporte l’exécution, sous la direction et la gouverne ultime d’un juriste, de travaux d’ordre juridique importants, pouvant comporter des tâches administratives ou de gestion, nécessitant une grande connaissance des concepts juridiques pour qu’en l’absence du parajuriste, ce soit un juriste qui doive les exécuter. »
  • Pouvez-vous me dire s’il existe un code de déontologie des parajuristes et si la profession est réglementée par un organisme ?
    • Oui et non. Oui, les membres de l’Association canadienne des parajuristes (CAP) sont soumis à un Code de déontologie dont vous trouverez le texte intégral sur notre site web: caplegal.ca.Actuellement, la profession de parajuriste n’est pas réglementée par un organisme, gouvernemental ou autre. Les parajuristes membres de CAP travaillent sous la gouverne et la responsabilité d’avocats ou autres professionnels du droit, conformément au Code de déontologie et tel qu’indiqué à la description d’un parajuriste que vous trouverez également sur notre site web à la section Adhésion.Cependant, le Comité d’Éducation de CAP travaille présentement en vue d’une reconnaissance professionnelle des parajuristes.
  • Quelles sont les principales responsabilités d’un parajuriste?
    • En général, un parajuriste qui a suivi un programme de techniques juridiques dans un collège certifié ou reconnu par une association de parajuristes et a des années d’expérience et de savoir accumulés peut faire tout ce qu’un avocat peut faire ou presque. Les règles les plus importantes qui régissent les activités d’un parajuriste sont que tout travail doit être exécuté sous le contrôle d’un avocat, les premières directives doivent être données à un avocat ou à un avocat et parajuriste ensemble, des avis ne doivent pas être donnés par un parajuriste au client, et les parajuristes ne peuvent être entendus par les tribunaux. On appelle généralement la violation de ces règles la «pratique du droit non autorisée» par des non-avocats. Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements, vous devriez consulter différents codes de déontologie («guides») à l’intention des avocats.Cependant, en pratique, les parajuristes peuvent porter beaucoup de chapeaux et pratiquer dans de nombreux domaines. Les champs de pratique les plus courants sont le litige, les valeurs mobilières, la tenue de registres de sociétés, le droit des affaires et des sociétés, l’immigration, le droit administratif, le droit de la famille, l’immobilier, le droit testamentaire et successoral, le droit du travail, les litiges relatifs aux préjudices corporels et ainsi de suite.En fonction du champ de pratique, un parajuriste, au cours d’une journée, peut avoir à rédiger des documents tels que : procédures, contrats, documents justificatifs et correspondance; analyser des dossiers, s’entretenir avec des clients, d’autres avocats et membres de l’équipe et avec les autorités administratives; accumuler diverses informations, analyser des questions juridiques; recevoir des directives d’un avocat et lui faire des comptesrendus, et plus encore. Certains parajuristes trouvent du travail dans de grands cabinets où leur travail peut être très spécialisé. D’autres trouvent du travail dans de petits cabinets, des sociétés ou autres organismes, où le travail peut être plus diversifié. Ceux qui trouvent du travail dans de petits cabinets pourraient également effectuer des tâches de secrétariat, de tenue de livres et de comptabilité, de gestion de bureau et autres. Certains parajuristes d’expérience peuvent également diriger des services de parajuristes au sein de cabinets d’avocats.
  • Est-ce qu’il y a des possibilités de carrière pour les parajuristes autres que dans les bureaux d’avocats ?
    • Oui, un parajuriste peut trouver du travail dans des services juridiques d’entreprises, comme les banques, les maisons de courtage, les grandes et petites sociétés, et la nature du travail peut varier d’autant.
  • Quels sont les salaires de départ habituels ou la fourchette salariale pour toute la profession ?
    • Encore une fois, une autre question difficile… Comme notre profession n’est pas encore réglementée, il est difficile d’établir une fourchette salariale cohérente. En Colombie-Britannique, les salaires de départ peuvent être aussi peu élevés que $ 2 200 par mois et aussi élevés que $ 7 000 par mois, voire plus. De nombreux facteurs contribuent à la fixation des salaires, comme le type d’employeur et sa capacité de payer des salaires, sa situation géographique, ainsi que l’expérience, la formation, les aptitudes, l’attitude, le champ de pratique du parajuriste.
  • Quelles sont les perspectives d’emploi actuelles ou éventuelles pour les parajuristes dans le domaine juridique ?
    • Comme la plupart des professions, c’est le marché qui a souvent des répercussions sur les perspectives d’emploi. Lorsque l’économie va bien, plus d’emplois sont disponibles dans les domaines du droit des affaires, du financement bancaire, du droit du divertissement, du droit de la famille, du droit testamentaire et successoral, etc.Pendant une récession économique, il pourrait y avoir plus d’emplois en litige, comme en faillite, travail et droit civil. Des changements législatifs peuvent également avoir des conséquences sur les perspectives d’emploi. Par exemple, actuellement en Colombie-Britannique, il y a un changement important à la Loi sur les Compagnies de cette province. Ce changement entraînera probablement une pénurie de parajuristes formés pour traiter de questions de droit des affaires. Lorsque le marché boursier est prospère, les avocats qui pratiquent dans le domaine des valeurs mobilières n’ont jamais assez de parajuristes. La demande de l’employeur pourrait dicter un besoin en candidats débutants une année donnée et en candidats d’expérience une autre année.Quelqu’un de qualifié, qui possède une solide formation, qui fait preuve de souplesse, qui a une bonne éthique et qui a confiance en lui devrait pouvoir trouver du travail.
  • Comment les parajuristes sont-ils habituellement traités par leur employeur?
    • La façon dont les parajuristes sont traités varie et dépend, je pense, plus de l’attitude et des relations entre l’employeur et l’employé. À mon avis, les obstacles les plus difficiles à franchir pour les parajuristes sont ceux posés par les employeurs qui ne prennent pas la mesure de leurs capacités, les parajuristes qui ne se mettent pas en valeur, et l’incapacité à gérer le stress (il y a du stress, mais il n’est pas nécessaire d’être constant).
  • Quel type de personnalité ou qualités font d’une personne un meilleur parajuriste ? Quelles qualités sont nécessaires pour connaître le succès dans le domaine des techniques juridiques ?
    • La confiance en soi, la minutie, la rigueur, l’attention, le souci du détail, une bonne connaissance du droit et de la procédure, une personnalité agréable, l’aptitude à gérer son stress, le sérieux, la loyauté, le respect des autres, la conscience professionnelle, la capacité de travail, de résolution de problèmes, les qualités de chef, l’aptitude à travailler seul et en équipe, la capacité de mener plusieurs tâches à la fois, la curiosité, la détermination, l’endurance, pour ne nommer que celles-là.

Formation de parajuriste

  • Quelles sont les exigences et suggestions quant à la formation?
    • Il fut un temps où un travail de secrétaire juridique pouvait évoluer vers des fonctions de parajuriste, mais c’est plutôt rare aujourd’hui. Si vous prévoyez intégrer la profession de parajuriste, je vous suggère de suivre un programme de techniques juridiques offert par un collège reconnu par les associations de parajuristes.
  • Quelle est la chose la plus importante que, selon vous, je devrai savoir si j’envisage de poursuivre ou si je poursuis une formation dans ce domaine ?
    • Vous devez vous connaître vous-même, vos désirs et vos besoins. Le droit est une industrie de services. À titre de parajuriste, je n’offre pas seulement mes services aux clients de mon employeur, mais également aux avocats avec qui je travaille, à mes collègues et à mes pairs. Ma carrière et ma profession me passionnent. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Si vous choisissez d’embrasser la profession de parajuriste, travaillerez-vous pour gagner votre vie ou pour enrichir votre vie ? Être parajuriste n’est pas facile. Parfois c’est agréable, d’autres fois vous aurez des défis à relever et cela vous intéressera beaucoup. Si ce n’était pas le cas ce serait juste un emploi et tout le monde peut travailler. Être un parajuriste n’est pas fait pour tout le monde. Le travail est souvent difficile et complexe. On pourrait vous faire des éloges et vous accorder des récompenses mais aussi s’en abstenir. Tout dépend de la personnalité du parajuriste et de l’employeur pour lequel il travaille.
  • Quel type d’expérience de travail est-il intéressant ou préférable d’acquérir avant ou en cours de formation ?
    • Tout type de travail dans un environnement juridique, même si cela signifie, pour quelqu’un qui n’a pas d’expérience juridique, travailler comme réceptionniste ou commis au courrier. Avec une formation en secrétariat, on peut trouver du travail comme secrétaire juridique ou opérateur de traitement de texte dans un grand cabinet. Beaucoup de parajuristes suivent d’abord une formation en secrétariat juridique, trouvent du travail comme secrétaire juridique et continuent leurs études pour devenir parajuriste.
  • Peut-on devenir membre de l’Association canadienne des parajuristes (CAP) et être considéré comme un parajuriste même sans avoir un certificat en techniques juridiques? (j’ai plus de 10 ans d’expérience de travail comme parajuriste)
    • En fait, un grand nombre de nos membres sont devenus parajuristes en travaillant dans un cabinet d’avocats, et en débutant généralement comme secrétaire juridique, en acquérant les compétences nécessaires, en augmentant graduellement leur charge de travail et en étant capable d’effectuer du travail lié à des questions de fond afin d’atteindre le niveau de responsabilité d’un parajuriste (ou d’un technicien juridique). Ces personnes, comme vous, sont certainement qualifiées pour devenir membres de CAP.Dans la province de Québec, des collèges offrent des programmes en techniques juridiques depuis les quinze dernières années. Auparavant, les parajuristes/techniciens juridiques pouvaient le devenir au moyen d’une «formation en cours d’emploi» offerte par leur employeur.Comme pour les termes «adjoints juridiques» et «techniciens juridiques», veuillez noter que le communiqué de presse de CAP explique les raisons de notre changement de nom. Bien sûr, chaque cabinet juridique ou autre société décide du titre donné aux parajuristes qu’il emploie.
  • J’aimerais devenir un parajuriste ou un technicien juridique, mais j’éprouve des difficultés à choisir un programme. Actuellement, je travaille à plein temps et ne pourrai probablement pas assister à des cours dans un collège. L’enseignement à distance est le mode d’apprentissage que je privilégie mais je me demande si les établissements et les programmes d’enseignement à distance sont reconnus. J’apprécierais beaucoup tous les conseils que vous pourriez me donner à ce propos.
    • Je vous remercie de votre question. En réponse, je peux seulement répondre que l’Association canadienne des parajuristes (CAP) ne recommande pas de programmes d’études en particulier. Cependant, nous vous recommandons d’entreprendre un programme d’études reconnu comme l’associate level program géré par l’Institute of Law Clerks of Ontario (« ILCO ») ou un programme d’études offert par un collège communautaire certifié. Tout dépend également de l’endroit où vous voulez vivre et travailler; par exemple, vous devez savoir que les qualifications des parajuristes indépendants en Ontario font actuellement l’objet d’études et que l’on s’attend, dans un futur rapproché, à ce que de nouvelles mesures législatives soient adoptées afin de limiter le nombre de programmes d’enseignement reconnus par les cabinets d’avocats et par le Barreau du Haut-Canada. Dans les années à venir, d’autres provinces canadiennes devront certainement s’attaquer aux mêmes problèmes. Étant donné l’incertitude qui plane en ce qui a trait aux exigences futures, il est important de se renseigner soigneusement sur tout programme qui pourrait vous intéresser en communiquant directement avec l’école ou l’organisme qui l’offre et en s’assurant auprès d’employeurs éventuels, d’entreprises locales de recrutement de personnel juridique, ainsi que de votre gouvernement provincial et des organismes provinciaux régissant les professionnels du droit (en Ontario, par exemple, le Barreau du Haut-Canada et l’ILCO) que le programme répond à vos besoins.
  • J’ai terminé un certificat en techniques juridiques aux États-Unis et comme je déménage bientôt, j’aimerai savoir si je pourrai trouver du travail au Canada. J’apprécierais tout renseignement que vous pourriez me fournir à ce sujet.
    • Comme vous le savez certainement, les lois des États-Unis et celles du Canada sont différentes, de sorte qu’il est peu probable que votre programme de B.S. en techniques juridiques soit reconnu au Canada.Cependant, une formation spécialisée en techniques juridiques est certainement un atout pour trouver du travail comme parajuriste au Canada. Au Canada, les parajuristes ne sont pas l’objet de réglementation ni d’accréditation, bien qu’il y ait actuellement une volonté en ce sens dans les provinces de l’Ontario et de la Colombie-Britannique. Généralement, les employeurs recherchent des candidats qui ont un diplôme collégial, mais on accorde beaucoup d’importance à l’expérience, le diplôme collégial n’étant pas en soi une exigence d’emploi au Canada. Toutefois, au minimum, une connaissance pratique des lois provinciales, locales et fédérales et des règlements du domaine de spécialisation juridique donné constitueront des compétences requises.Les grandes villes canadiennes (c’est-à-dire Toronto, Montréal et Vancouver) possèdent des établissements qui offrent de la formation juridique permanente et des programmes de certificat pertinents pour les parajuristes (normalement offerts en cours du soir) qui vous permettront de vous former tout en travaillant. Dans certains cas, les frais liés à la formation peuvent être payés par votre employeur, une fois que vous aurez réussi les cours.Sachez que même si nous avons une liste de collèges qui offrent des programmes en techniques juridiques au Canada, nous n’endossons ou recommandons aucune institution. Quand vous serez installé, vous devriez consulter le collège approprié afin de décider si le contenu de vos cours aux États-Unis pourrait être reconnu ici de quelque manière que ce soit.

Reconnaissance professionnelle

Ontario

  • J’ai lu qu’il était question de réglementer la profession de parajuriste en Ontario. Quel est leur statut en Ontario actuellement ?
    • En 2006, l’Ontario est devenue la première province canadienne et le premier territoire en Amérique du Nord à exiger un permis et une réglementation de la profession des parajuristes indépendants. Un parajuriste indépendant autorisé (« parajuriste autorisé ») à exercer à titre de parajuriste offre la prestation de services juridiques directement au public et a le droit de se constituer une clientèle et de facturer ses services à ses clients sans être titulaire d’un diplôme en droit et sans supervision d’un avocat. Les parajuristes autorisés doivent satisfaire aux exigences établies par le Barreau du Haut-Canada (« BHC ») en matière de permis, ce qui comprend l’achèvement d’un programme d’études reconnu, la réussite d’un examen menant à l’obtention du permis et le paiement des frais d’agrément annuels. Ils doivent également être de haute moralité et maintenir une assurance de responsabilité civile professionnelle au même niveau qu’un juriste autorisé. Actuellement, les parajuristes autorisés n’ont le droit d’exercer que dans des domaines de litige particuliers qui sont clairement énoncés dans les lois, règlements et règlements administratifs du BHC. Le BHC n’a pas le pouvoir législatif pour octroyer les permis d’exercice des assistants judiciaires, pour édicter des règles qui régissent leurs activités ou pour superviser les parajuristes, et ne prévoit pas qu’il sera nécessaire de réglementer les assujettis pour protéger le public. La démarche relative à l’octroi de permis et à la réglementation à l’égard des parajuristes indépendants a été mise en branle environ 30 ans avant l’entrée en vigueur de la réglementation, en raison du risque potentiel pour le public si les services de personnes non qualifiées et non assurées étaient retenus. En outre, l’octroi de permis facilite l’accès à la justice en ce qu’il rend l’obtention d’un avis juridique et d’une représentation juridique plus abordables pour le public relativement à certains types de plaidoiries devant les tribunaux qu’un parajuriste autorisé est en mesure de faire, tout comme le ferait un juriste autorisé. L’octroi de permis permet également aux parajuristes autorisés de conférer des privilèges relativement aux communications avec leurs clients, ce qui fait que ces derniers n’ont pas forcément à payer de frais juridiques plus élevés pour préserver la confidentialité de l’information divulguée dans le contexte d’une représentation juridique.

Alberta

Divers

  • Comment ajouter CapLegal.ca à ma liste blanche de courriel?
    • Afin d’ajouter l’adresse d’envoi de nos infolettres capnews@caplegal.ca, veuillez consulter la section correspondante à votre application ou fournisseur de courriel.

      Liste des fournisseurs de messagerie

      Liste blanche Gmail :

      1. Tout d’abord, si vous trouvez un message de capnews@caplegal.ca dans le dossier Spam de votre compte Gmail, sélectionnez-le et cliquez sur le bouton « Non-spam ».
      2. Ouvrez ensuite un de nos messages.
      3. Cliquez sur la petite flèche située à côté du bouton « Répondre ».
      4. Dans la liste déroulante, cliquez sur « Ajouter capnews@caplegal.ca à ma liste de contacts ».

      Liste blanche Hotmail :
      Pour ajouter l’adresse capnews@caplegal.ca à votre liste des « Expéditeurs autorisés », procédez ainsi :

      1. Tout d’abord, si vous trouvez un message de capnews@caplegal.ca dans le dossier Courrier indésirable de votre compte Hotmail, sélectionnez-le et cliquez sur « Pas indésirable ».
      2. Vérifiez ensuite que capnews@caplegal.ca n’apparaît pas dans la « liste des expéditeurs bloqués ». Pour accéder à cette liste, cliquez sur le lien en bas de la page du dossier Courrier indésirable. Si l’adresse capnews@caplegal.ca y apparaît, sélectionnez-la, puis cliquez sur le bouton « Supprimer ».
      3. Ensuite, retournez dans votre boîte de réception, cliquez sur « Options » dans le coin supérieur droit, puis cliquez sur « Autres options ».
      4. Dans « Prévention contre les courriers indésirables », cliquez sur « Expéditeurs autorisés et bloqués ».
      5. Cliquez ensuite sur « Expéditeurs autorisés ».
      6. Copiez et collez l’adresse capnews@caplegal.ca dans le champ « Autoriser l’expéditeur ou le domaine ».
      7. Cliquez enfin sur « Ajouter ».

      Liste blanche Yahoo! Mail :
      Vous allez devoir créer un « filtre », mais tout d’abord, procédez de la manière suivante :

      1. Si vous trouvez un message de capnews@caplegal.ca dans le dossier « Spams » de votre compte Yahoo!, sélectionnez-le et cliquez sur « Pas du spam ».
      2. Vérifiez ensuite que capnews@caplegal.ca n’apparaît pas dans vos « Adresses bloquées ». Pour accéder à cette liste, cliquez sur « Options » dans le coin supérieur gauche, puis sur « Options de Mail » et enfin sur « Adresses bloquées » dans les Options avancées.
      3. Si l’adresse capnews@caplegal.ca y apparaît, sélectionnez-la et cliquez sur le bouton « Retirer cette sélection d’adresses mail de votre liste » avec une icône en forme de poubelle.

      Voici maintenant comment créer le filtre :

      1. Ouvrez Yahoo! Mail et cliquez sur « Options » dans le coin supérieur gauche, puis sur « Options de Mail ».
      2. Cliquez sur « Filtres », en bas de la liste à gauche.
      3. Une fois la page « Filtres » ouverte, cliquez sur « Ajouter ».
      4. Dans la section « Expéditeur », sélectionnez « Contient » dans la liste déroulante, puis saisissez capnews@caplegal.ca dans le champ adjacent pour englober tous les messages de capnews@caplegal.ca.
      5. Cliquez ensuite sur la liste déroulante dans la section « Transférer ensuite le mail dans le dossier suivant » et sélectionnez « Boîte de réception ».
      6. Cliquez enfin sur « Enregistrer ».

      Liste blanche Comcast Email :

      1. Connectez-vous à votre compte de messagerie.
      2. Dans le menu de gauche, accédez au carnet d’adresses.
      3. Cliquez ensuite sur Ajouter un contact.
      4. Dans l’onglet Général, dans le champ sous Adresse e-mail, saisissez l’adresse capnews@caplegal.ca.
      5. Cliquez ensuite sur le bouton Ajouter.
      6. Si vous avez activé l’option de limitation des messages entrants, procédez de la manière suivante :
      7. Sélectionnez Préférences.
      8. Sélectionnez ensuite Limiter les messages entrants. Si vous avez choisi Oui pour l’option concernant le contrôle des messages, vous limitez vos messages entrants.
      9. Sélectionnez Autoriser les messages des expéditeurs ci-dessous.
      10. Saisissez ensuite l’adresse capnews@caplegal.ca
      11. Cliquez enfin sur le bouton Ajouter.

      Liste blanche Verizon.net Email :

      1. Ouvrez votre compte, puis accédez au carnet d’adresses dans la colonne de gauche.
      2. Sélectionnez ensuite Créer un contact.
      3. L’écran d’ajout d’entrée au carnet d’adresses apparaît alors. Dans le champ Adresse e-mail, saisissez l’adresse capnews@caplegal.ca.
      4. Dans le champ Pseudo, saisissez capnews@caplegal.ca
      5. Cliquez enfin sur Enregistrer.

      Liste blanche AOL.com :
      Pour ajouter l’adresse capnews@caplegal.ca à votre carnet d’adresses, procédez de la manière suivante :

      1. Si vous trouvez un de nos messages dans votre dossier Spam, sélectionnez-le, puis cliquez sur le bouton « Pas un spam ».
      2. Cliquez ensuite sur « Carnet d’adresses ».
      3. Cliquez sur le bouton « + Contact ».
      4. Saisissez l’adresse capnews@caplegal.ca dans le champ « Adresse e-mail 1 ».
      5. Cliquez enfin sur « Ajouter ».

      Liste des clients de messagerie

      Liste blanche Client de messagerie AOL :
      Nouveaux abonnés : vous devez ajouter l’adresse de l’expéditeur à votre carnet d’adresses AOL. Pour ce faire, procédez de la manière suivante :

      1. Cliquez sur le menu E-mail, puis sur Carnet d’adresses.
      2. Une fois que la fenêtre Carnet d’adresses apparaît, cliquez sur le bouton Ajouter.
      3. Attendez que la fenêtre de carte de visite du nouveau contact se charge.
      4. Une fois chargée, copiez et collez l’adresse d’expédition dans le champ Autre e-mail.
      5. Définissez ensuite l’adresse d’expédition comme Adresse e-mail 1 en cochant la case correspondante.
      6. Cliquez sur Enregistrer.

      Abonnés existants : si vous êtes déjà abonné, mais que vous ne recevez aucun de nos messages, c’est qu’ils sont peut-être dans le dossier spam de votre compte AOL.

      1. Ouvrez votre messagerie et regardez dans votre dossier spam.
      2. Si vous trouvez nos messages dans votre dossier spam, ouvrez-en un et cliquez sur le bouton Retirer du spam.
      3. Ajoutez ensuite l’adresse de l’expéditeur dans votre carnet d’adresses, selon la procédure pour les nouveaux abonnés indiquée ci-dessus.

      Liste blanche Microsoft Outlook :

      1. Dans le menu « Outils », cliquez sur « Options ».
      2. Dans l’onglet « Préférences », cliquez sur « Courrier indésirable ».
      3. Dans l’onglet « Expéditeurs approuvés », cliquez sur « Ajouter ».
      4. Saisissez ensuite l’adresse capnews@caplegal.ca dans le champ « Ajouter une adresse ou un domaine ».
      5. Pour finir, cliquez sur OK.

      Liste blanche Mozilla Thunderbird :
      Vous devez nous ajouter à votre carnet d’adresses et configurer les paramètres des courriers indésirables de façon à ce qu’ils apparaissent en liste blanche dans votre carnet d’adresses.

      1. Tout d’abord, ouvrez votre dossier Spam. S’il contient un message de capnews@caplegal.ca, faites un clic droit dessus puis sélectionnez « Marquer comme acceptable ».
      2. Cliquez ensuite sur le bouton « Adresses ».
      3. Dans la colonne de gauche, sélectionnez « Adresses personnelles ».
      4. Cliquez sur « Nouveau contact ».
      5. Dans l’onglet « Contact », saisissez l’adresse capnews@caplegal.ca dans le champ « Adresse électronique ».
      6. Cliquez sur « OK », puis fermez le « Carnet d’adresses ».
      7. Dans le menu principal de Thunderbird, cliquez sur « Outils », puis « Paramètres des comptes ».
      8. Affichez les paramètres de tous vos comptes, puis cliquez sur « Paramètres des indésirables » pour chacun d’eux.
      9. Assurez-vous que la case « Adresses personnelles » en dessous de « Ne pas marquer les messages comme indésirables si l’expéditeur est dans » est bien cochée.
      10. Une fois que vous avez effectué cela pour tous vos comptes, cliquez sur « OK ».

      Liste blanche BlackBerry :

      1. Cherchez un message de capnews@caplegal.ca.
      2. Sélectionnez le champ du nom, cliquez sur la touche Menu, puis « Afficher l’adresse ».
      3. Sélectionnez l’adresse et copiez-la.
      4. Allez ensuite dans le « Carnet d’adresses » et cherchez l’utilisateur.
      5. Cliquez sur le pavé tactile.
      6. Appuyez sur la touche Menu puis sur Modifier, puis allez dans le champ « Adresses e-mail ».
      7. Collez l’adresse capnews@caplegal.ca et appuyez à nouveau sur la touche Menu pour ensuite « Enregistrer ».

      Liste blanche Apple Mail/OSX :

      1. Tout d’abord, si vous trouvez un message de capnews@caplegal.ca dans votre dossier courrier indésirable, sélectionnez-le ou ouvrez-le et cliquez sur « Désirable » en haut de votre écran.
      2. Cliquez ensuite sur « Mail », puis « Préférences ».
      3. Cliquez sur l’icône « Règles ».
      4. Cliquez sur « Ajouter une règle ».
      5. Dans le champ « Description », donnez un nom à cette règle, comme par exemple « Message de capnews@caplegal.ca ».
      6. Créez une règle disant « Si l’une des conditions suivantes est remplie : », « De », « Contient », puis saisissez « capnews@caplegal.ca » dans le champ vide.
      7. Dans la catégorie « Effectuer les opérations suivantes », sélectionnez « Déplacez le message » vers « Boîte de réception ».
      8. Cliquez enfin sur « OK ».